Chargement
© Oh 2019
L'habitat est surprenant

Premier appart ou difficulté de logement: quid des aides de l’état ?

Mode de Ville ##

Mettre un toit au-dessus de sa tête est un objectif pour chacun d’entre nous. Pour ce faire, les tiroirs étatiques en termes d’aide au logement sont nombreux et divers. Tour d’horizon.

Quitter le foyer familial pour voler de ses propres ailes est un moment unique dans une vie. Tout le monde n’a pas forcément envie de prendre la relève de Tanguy, personnage rendu célèbre par le cinéaste Etienne Chatiliez, pour vivre encore chez ses parents à presque 30 ans. Naturellement, s’émanciper demande plusieurs facteurs comme un revenu fixe, une situation et, parfois, un coup de main des parents. Pour autant, l’État n’est pas en reste et propose, encore aujourd’hui, toute une série d’aide au logement afin d’aider au maximum ceux qui souhaitent vivre leur indépendance, qu’ils soient locataires ou propriétaires.

Les aides populaires

Les aides étatiques les plus connues demeurent les allocations logement que l’on peut ranger en trois catégories : l'Aide Personnalisée au Logement (APL), l'Allocation de Logement Familiale (ALF) et l'Allocation de Logement Sociale (ALS). Elles sont versées, sous certaines conditions, à toute personne qui loue, achète un logement ou réside en foyer. Pour bien faire le distinguo entre les trois allocations : l’APL est versée en raison de la situation de votre logement (votre situation familiale et surtout la distinction en fonction de si vous êtes en location, si vous accédez à la propriété ou si vous résidez en foyer), l'ALF en raison de votre situation familiale, et l'ALS, enfin, qui est versée dans les cas où vous ne pouvez prétendre ni à l’APL ni à l’ALF. Mais derrière cette sainte Trinité se cachent de nombreuses aides étatiques, comme l’avance Loca-pass qui permet de financer le dépôt de garantie souvent exigé lors de la signature d’un bail. Autre aide, la garantie Visale qui permet au locataire, en cas d’impayés de loyer ou de charges, de verser les sommes dues au bailleur via Action logement: ce dernier se fera ensuite rembourser par le locataire.

Le chèque énergie

Au-delà de l’aide sur les questions de loyer/crédit, des petites aides sont accessibles pour alléger les montants des factures d’eau, d’électricité, de gaz ou de téléphone pour les revenus modestes. On parle ici de chèque énergie, qui a remplacé le 1er janvier 2018 les tarifs sociaux de gaz (TPP) et d'électricité (TSS). Vous en voulez encore ? Pas de problème, l’État a de la ressource avec des aides et des prêts pour effectuer des travaux d’amélioration (accessibilité, installation d'équipements...) ou de rénovation énergétique via l’éco-prêt à taux zéro. Ce dernier a un montant maximal compris entre 7000 et 30.000 euros selon les travaux. Autre petite niche, elle concerne les riverains des dix principaux aéroports de France, dont Nice-Côte d’Azur fait partie, puisqu’ils peuvent recevoir une aide financière pour insonoriser leur logement. Cette aide est versée par l’exploitant de l’aéroport dans la limite d’un plafond.

Bref, vous l’aurez compris, on vous encourage fortement à quitter le nid familial. Le saut est désormais plus qu'encadré, alors aucune excuse pour faire votre Tanguy !